Article - Trouver la juste complémentarité

Aromanice naturopathe aromathérapie Trouver la juste complémentarité

La Sécurité sociale nous le répète inlassablement depuis 2002 :"les antibiotiques c'est pas automatique."

La France demeure néammoins parmi les plus gros consommateurs en Europe, juste derrière la Grèce. Chaque année, dans l'hexagone, 158 000 personnes contractent une infection à bactérie multirésistante, et 12 500 en décèdent, rappelait récemment l'institut de veille sanitaire. Pour la première fois depuis la découverte des germes par Louis Pasteur, la toute puissance du progrès patine. La société semble fracturée entre les "anciens modernes" et les "nouveaux anciens": d'un côté, ceux qui continuent de regarder les comprimés comme la panacée; de l'autre, ceux qui n'ont plus confiance en une médecine qui aurait perdu son âme. Cette aspiration à se soigner autrement est probablement à l'origine de l'essor des médecines douces et du regain d'intérêt pour les remèdes d'antan, y compris au sein de la communauté scientifique.

Ainsi en mars 2015, trois chercheurs de l'université de Nottingham ont exhumé une recette issue d'un manuel de médecine du Xe siecle. Ils ont constaté avec stupéfaction qu'une potion à base d'ail, de poireau et de bile de vache était efficace contre des "super bactéries" résistantes aux antibiotiques!

Sans tomber dans l'idéalisation du "naturel" ou du passé, il faut y voir un symbole encourageant. Une passerelle entre des disciplines qui, trop souvent, s'ignorent. Face à la dureté de la maladie, toutes les approches doivent unir leurs forces, dès lors, bien sûr, qu'elles ne relèvent pas du sectarisme ou du charlatanisme."

Trouver la juste complémentarité de A. Tregouet  60 millions de consommateurs

Par Natacha le